Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Bilan de février

Ca faisait un moment que je n’avais pas publié d’avis sur mes lectures de fascicules, pour diverses raisons. Je me suis dit que le début de l’Heroic Age était une bonne période pour reprendre mes bilans mensuels ! 🙂

Voici donc un bilan de lecture sur l’ensemble du mois de février.

Astonishing X-Men 69

Et voilà, c’est le moment pour le magazine de tirer sa révérence avant de renaître en tant que X-Men Universe. On commence par une double dose de X Force, pour boucler Necrosha. Et je dirais qu’il était temps que ça s’arrête ! A l’image du reste de Necrosha, ces deux épisodes sont assez pénibles à lire. Aussi bien le scénario – ennuyeux – que le dessin – moche et gore – contribuent à faire de la lecture de ces épisodes une vraie corvée. On passe ensuite à la suite de l’arc “Cable et Hope contre les Broods” (oui je sais ça ne s’appelle pas comme ça). Ca se lit, ça ronronne gentiment mais ça commence à faire long ce jeu de Bip Bip / Coyote avec Bishop. Au moins le dessin est plutôt pas mal, même si je préfère Olivetti ! On fini par un récit centré sur Hope, avec pas mal de sous-entendus. Ca se lit, mais sans entrain. Et côté dessin, Steve Dillon a été plus inspiré…Dire qu’Astonishing X-Men a commencé avec la série éponyme de Whedon et Cassaday pour se terminer comme ça, ça fait mal au coeur.

Batman Universe 5

On commence ce mois-ci avec 2 épisodes de Batman & Robin qui clôturent l’arc en cours. Ces épisodes sont passionnants et se lisent tout seul, même s’ils sont assez goûtus de temps en temps. Morrison n’hésite pas à jeter un regard assez critique sur Batman (l’original) et ses rapports avec “ses” Robins, et c’est plutôt bien fait (sans parler du final qui ouvre des perspectives intéressantes). Du côté du dessin, j’aime bien les planches de Philip Tan. On passe ensuite à trois épisodes signés Tony Daniel (scénario et dessin) et même si ce n’est pas aussi bon que Batman & Robin nous avons droit à trois épisodes particulièrement agréables à lire (même si wikipedia aide à saisir quelques références) avec un dessin particulièrement bon.

DC Heroes 2

Ce numéro accueille deux mini-séries liées à Blackest Night. La première est centrée sur Batman et est particulièrement bien fichue. Le scénario de Tomasi tient bien la route et intègre bien le passé des personnages à l’ambiance de Blackest Night. Du côté du dessin, Ardyan Syaf (que je ne connaissais pas) livre des planches soignées qui servent très bien le récit. C’est vraiment un très bon tie-in bien fichu ! La seconde mini-série est quant à elle consacrée aux Titans. Ce n’est pas aussi bon que celle dont je viens de parler mais cela reste quand même très lisible, malgré un graphisme très “Image”. Là aussi l’histoire tient la route et les personnages sont utilisés intelligemment, alors qu’il est assez courant que les events favorisent le “on utilise untel juste pour l’utiliser”. J’avais un peu peur vu que les Titans ne sont pas toujours une très bonne lecture mais j’ai finalement aimé ce que j’ai lu.

Marvel Heroes v3 1

Pour son troisième redémarrage (un record ?), Marvel Heroes s’ouvre sur un épisode de Thor qui a pour vocation de faire un peu de ménage dans l’univers du Dieu du Tonnerre. Kieron Gillen gratte ainsi les derniers restes des divers events qui ont touché Thor ces dernières années et remet tout à plat. C’est plutôt pas mal, sans être inoubliable. Du côté du dessin, c’est pas mal non plus, mais sans plus. On passe ensuite à la nouvelle série Avengers, signée Bendis et Romita Jr. Si ce dernier ne livre pas sa meilleure performance (certains dessins sont un peu bâclés), par contre Bendis nous donne du bon gros Vengeurs à l’ancienne (la naïveté en moins), soit l’antithèse de ses derniers travaux sur les titres Vengeurs. Ca se lit très bien, j’espère juste que ce ne sera pas un soufflé comme Mighty Avengers. On redescend ensuite d’un bon cran du point de vue de la qualité en passant au Hulk de Loeb. Comme d’habitude : pif paf pouf et mystérieux mystères, pour un épisode qui ne fatigue pas le cerveau…On termine enfin avec le premier épisode d’Avengers Academy. Au début on peut penser qu’on a affaire à une pâle copie de l’Initiative mais le sujet est finalement assez différent et ouvre des perspectives intéressantes. Du côté du dessin, c’est plutôt pas mal. A voir ce que ça donnera ensuite…

Marvel Icons v2 1

Pour son nouveau départ, Marvel Icons nous offre le dénouement de la série New Avengers (avant son redémarrage). Dans ce long épisode spécial, Bendis nettoie sa série et résout (plus ou moins brutalement) toutes les intrigues en cours depuis pas mal de temps (y compris depuis le tout début) pour repartir sur de nouvelles bases. Franchement j’ai beaucoup aimé cet épisode, qui clôt un long cycle de récits de Vengeurs de façon efficace. Du côté du dessin, rien  à redire, c’est très joli, avec des jolies pages signées par les divers artistes qui ont travaillé sur la série. On passe ensuite à Iron Man, qui prend également un nouveau départ suite au dénouement de Siege. On continue d’insérer des bouts de films aux forceps dans la continuité d’Iron Man mais Fraction fait ça relativement bien. Ce nouveau départ manque un peu d’originalité sur certains points mais il se lit sans déplaisir. Sur le plan du dessin, Larroca livre des planches plutôt sympa mais persiste dans ses travers d’insertions de visages connus (Stark étant dessiné comme un sosie de Josh “Sawyer” Halloway). Au moins il aurait pu être raccord avec les films et mettre la bobine de Robert Downey Jr ! 😉 En tout cas cela reste de l’Iron Man efficace qui se lit plutôt bien.

Marvel Saga 9

Au menu ce mois-ci on retrouve la mini-série Doomwar. Faisant suite aux évènements survenus dans la série Black Panther (monster Secret Invasion) et à une ellipse inédite en VF, on retrouve donc le bon docteur en plein conflit avec T’Challa et sa soeur (qui a repris le manteau de Panthère noire). Cette mini-série, qui finit par impliquer pas mal d’acteurs du Marvel Universe (dont un invité surprise), est plutôt plaisante à lire. Le final, s’il s’avère durable dans le temps (rien n’est sûr chez Tonton Stan), offre un nouveau départ assez intéressant. Du côté du dessin, c’est plutôt bon.

Marvel Stars 1

Dans ce nouveau magazine, on retrouve Steve Rogers au sein des Secret Avengers. Après les X-Men qui ont leur équipe “Black ops” (X Force), c’est au tour du “nouveau super flic de Marvel” d’avoir son équipe clandestine. Signé Brubacker et Deodato, ce premier épisode mené tambour battant se lit très bien. La portée de la série est un peu malaisée à suivre (sur Terre ou dans l’espace ?) mais c’est en tout cas très intéressant et fort bien dessiné. On passe ensuite à Hulk, dans le cadre de “Fall of the Hulk” et…le soufflé retombe. Ce n’est pas aussi pénible que du Loeb, mais ce n’est pas transcendant non plus (et je trouve qu’on en fait un peu trop sur le génie de Banner). Côté dessin, c’est plutôt pas mal par contre. On passe ensuite aux Thunderbolts, avec encore un nouveau départ. Signé Jeff Parker, cet épisode pose des bases intéressantes (Luke Cage en chef c’est bien vu) et n’oublie pas les petites touches humoristiques (le moyen de transport des Thunderbolts…). Le dessin quant à lui (signé Kev Walker) est plutôt pas mal et sert bien le récit. On termine enfin par un nouvel arc des Secret Warriors, qui s’avère captivant de bout en bout. Partant d’une trame classique (jusqu’où peut-on aller quand on va faire du ménage ailleurs ?), on arrive vers un épisode bien écrit (et bien dessiné) avec des petites touches de nostalgie assez touchantes.

Marvel Universe 25

War of Kings est terminé, place à Realm of Kings ! On commence par 2 épisodes de Guardians of the Galaxy, qui surprennent par leur graphisme. C’est en effet plutôt cartoony, pas déplaisant mais ça surprend quand même un peu. Côté scénario, rien à redire, cette série reste excellente par son dosage de sérieux et d’humour. On passe ensuite à la mini Realm of Kings, centrée ici sur Quasar. Je suis partagé sur cet épisode : ce n’est pas déplaisant, mais il y a un fort effet de déjà vu (ça me rappelle pas mal Marvel Zombies). Je sais que dans ces univers “âgés” on retrouve un certain cycle mais là je trouve que c’est plus du recyclage. Les deux récits suivants, consacrés respectivement à Gladiator et aux Inhumains, se lisent assez bien sans pourtant être passionnants. Je trouve personnellement que ce nouvel arc (ou event cosmique ?) patine un peu au démarrage, reste à voir si la suite sera meilleure. On ne retrouve pas le petit plus des sagas cosmiques précédentes qui ont fait le succès du magazine, ce qui donne une petite impression d’essoufflement.

Spiderman 133

On commence par la nouvelle mini-série “Astonishing Spiderman & Wolverine”. En voyant les auteurs de cet épisode, on est en droit d’espérer de la qualité : Jason Aaron et Adam Kubert. Et effectivement je n’ai pas été déçu. L’épisode est intriguant, se lit très bien, est très bien dessiné et donne envie d’en lire plus.What else ? On retrouve ensuite des épisodes plus classique de Spiderman. On commence par faire avancer gentiment les intrigues en cours (ça devient même un peu lourdingue la “Bad May”) avant de retrouver un petit épisode sympa façon Team Up, un épisode relativement intéressant sur Flash Thompson, un épisode sympa sur l’opportunisme de Jameson (même maire il ne change pas) et une page un peu marrante sur Spiderman. Bilan assez mitigé ce mois-ci donc (même si le premier Amazing se lit assez bien), heureusement qu’il y a la locomotive de Aaron et Kubert !

Ultimate Spiderman v2 6

On retrouve ce mois-ci notre jeune héros et sa bande qui tentent de mener une existence plus ou moins normale tout en essayant de faire face aux ennuis rencontrés par Kitty. C’est même l’occasion de découvrir la version Ultimate d’un vilain du Tisseur, qui déboule de manière assez brutale. Côté écriture rien à redire, Bendis maîtrise son sujet et la série retrouve le rythme d’avant Ultimatum et le reboot qui a suivi. Côté graphisme, je commence à m’habituer au style de Lafuente et ce mois-ci ça passe plutôt pas mal (je trouve que l’influence asiatique du dessinateur, bien que toujours présente, commence à s’estomper un peu).

Wolverine 205

Suite et fin de l’arc sur le super plan secret de Wolverine pour contrer Romulus. Même si le résultat est loin d’être génial, on est quand même dans une histoire bien plus intéressante des autres épisodes de Daniel Way à base de Romulus. On n’échappe pas aux mystérieux mystères mais l’histoire n’est pas déplaisante. C’est assez amusant que l’auteur se soit amusé à reprendre des personnages un peu anciens comme Ruby…Du côté du dessin, c’est pas mal sans non plus atteindre des sommets. Bref ça ne vaut pas les numéros signés Aaron mais ce n’est pas non plus une catastrophe totale (on a lieu pire concernant Wolverine).

X-Men 169

Dernier numéro avant le reboot du magazine ! On commence par un épisode de X-Men Legacy assez sympa à défaut d’être inoubliable. De bonnes idées et un récit qui tient la route, c’est plutôt appréciable, d’autant que le dessin est assez bon. On passe ensuite à New Mutants, avec enfin un épisode plutôt  intéressant depuis le début de cette “nouvelle” série. Ce n’est pas non plus génial, mais vu que les épisodes précédents étaient assez moyens ça fait du bien de lire quelque chose de meilleur ! Le dessin est un peu limite par moments, mais ça passe plutôt bien. Nous avons ensuite droit à deux épisodes “épilogues” de Necrosha (sans avertissement de Panini, donc on les lit avant le final de Necrosha qui est paru 1 semaine après…). Ces épisodes tournent autour de Dazzler et de sa soeur et sont vraiment très moyens (Dazzler et sa soeur, ça m’ennuyait déjà dans Titans !) avec un dessin tout aussi moyen. Les deux derniers récits parlent de Nation X et sont respectivement consacrés à Colossus et Jubilé. Sans être inoubliables ils sont plutôt sympas et se lisent assez bien. En tout cas j’espère que la prochaine incarnation du magazine sera de meilleure qualité, parce que ça ne sent pas très bon pour les mutants depuis quelques temps…

X-Men Extra 83

Dans ce numéro, nous avons droit à trois récits consacrés à Wolverine. Le premier est assez classique : on retrouve Wolverine tout seul qui règle ses comptes dans un petit patelin. Rien de bien transcendant, ça se lit assez bien mais on commence à en avoir lu pas mal de petites histoires dans ce genre (vu le nombre de petites villes Américaines on peut se dire qu’il y a encore de la matière dans le genre !). La seconde s’articule autour d’un affrontement entre Wolverine et Mister X (qu’on a vu chez Osborn même si ce récit est antérieur). Classique également, on pourrait retransposer cet épisode avec Spiderman et Kraven. Le dessin est pas contre plutôt sympa. Enfin on retrouve une histoire très “Projet Blair Witch” avec Wendigo. Wolverine n’est présent que brièvement dans ce récit qui se lit assez bien sans non plus être transcendant.

En conclusion…

Le nouveau statu-quo de l’univers Marvel, à savoir Heroic Age, démarre en fanfare ce mois-ci après une longue période où les héros ont été particulièrement malmenés. Reste à voir si cela va durer ou s’effondrer comme un château de cartes lors du prochain “event qui va tout changer à tout jamais”.

Du côté des mutants, ce n’est pas aussi rose et j’espère sincèrement que Second Coming donnera aux enfants de l’atome le coup de pied au derrière dont ils ont besoin.

Spiderman continue son petit bonhomme de chemin aussi bien en version classique qu’Ultimate tandis que le cosmique semble s’essouffler un peu.

Du côté de chez DC, un sans faute ce mois-ci avec deux magazines particulièrement plaisants à lire.

Globalement un bon mois donc.

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

6 pensées sur “Bilan de février

  1. Pour Necrosha, à part le fait que cela a permis à de “vieux” personnages de réapparaître (Destinée, Proteus, Cypher… ), j’ai pas trop compris l’intérêt… D’autant plus que certaines séries étaient même pas raccord, Magneto apparaissant à la fois dans Uncanny X-Men et X-Men Legacy, tout ça pour poursuivre la pseudo-romance Magneto-Malicia, qui dont les prémisses remontent à l’époque Claremont / Jim Lee, tout ça pour montrer que ouah, trop fort, Legacy, c’est la série X-Men qui se souvient et cite pas mal le passé !!

    Sinon, je me demande ce que Panini cache dans ses cartons avec la mystérieuse “Opération Flash-forward”. Me demande s’ils envisagent pas de sauter certaines histoires faiblardes des X-Men pour se rapprocher encore plus des sorties américaines… *_*

  2. J’avoue que Necrosha m’a semblé absolument inutile à moi aussi. Peut être est-ce pour faire un pendant Marvel de Blackest Night ? (quoiqu’on en dise les deux éditeurs se copient régulièrement).

    Legacy est assez inégal en effet. Dommage parce que les tous premiers épisodes centrés sur Xavier étaient sympa.

    Pour Flash Forward il semble assez acquis qu’il s’agit de gommer le retard VO/VF. Maintenant sur la méthode, j’espère qu’on ne va pas zapper des arcs. Pas par collectionnite (encore que…) mais parce que je l’ai assez mal vécu à l’époque de Semic. Par contre un gros coup de booster sur les parutions me semble assez risqué.

    Bref je suis intrigué 🙂

  3. Attendons de voir, comme on dit…

    Mais pour les X-Men, je préfèrerais effectivement qu’on saute la période récente pour en arriver aux plans de Marvel pour rebooter un peu la franchise qui en a bien besoin et est moribonde.
    Moi aussi, je souffre de collectionnite aiguë, ça fait bientôt 20 ans que je lis des comics, donc, c’est difficile de changer des habitudes aussi profondément ancrées d’un seul coup, mais la période Fraction sur Uncanny fut d’une souffrance… J’ai trouvé cette époque atrocement nulle. 🙁

    Legacy, je suis d’accord, j’aimais bien au début, quand c’était centré sur Xavier (à la limite, ça avait un sens), mais plus trop la période récente.

  4. De ce que j’en ai vu (j’avoue je n’ai pas commencé les comics de février), Heroic Age a l’air d’être juste un retour à la période pre-Civil War non?
    J’ai bien envie de profiter de ca pour abandonner les mensuels heroes puisque de toute façon, à la fin, tout redevient comme avant et d’essayer des séries en album (dont certaines inspirées par ce blog…).
    Donc en gros ma question c’est: “Pour vous, Heroic Age: changement ou pas?”

  5. Bah, l’ HA, c’est le retour au fondamentaux. Les gentils sont très gentils et les méchants très méchants. Ça vient effacer presque tous les rapports interpersonnels établis depuis la Civil War, notamment Pour Iron Man. Le Dark Reign me paraissait plus intéressant…

  6. Je suis assez d’accord avec ton analyse Kiwi Kid. C’est un retour au bon vieux super héroïsme classique, ce qui n’est pas pour me déplaire personnellement.

    Par contre pour le Dark Reign, je ne l’ai pas trouvé super intéressant. Ou en tout cas trop long : en boucle pendant presque un an on a eu droit à “Osborn embête un héros et il veut du coup lui faire sa fête”…Je sais que cela aurait été difficilement réalisable mais un standby des séries pour une occupation des Skrulls à la V m’aurait vachement plu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x