Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Bilan de janvier 2013 (5)

Critiques kiosque


Après les dernières revues Panini du mois de janvier qui ont été chroniquées samedi dernier, il est temps de nous pencher sur les revues Urban Comics.

Au programme : Batman Saga 9, Before Watchmen 1, DC Saga 9 et Green Lantern Saga 9.

Batman Saga 9 – Urban Comics – 96 pages – 5,60€

Batman Saga 9Nightwing (Higgins / Barrows) : Un excellent épisode

Nightwing se trouvant fortement impliqué dans le conflit opposant la Bat Family aux Ergots, nous le retrouvons donc en kiosque ce mois-ci. Répondant au message de détresse d’Alfred, l’ex-Robin va lui aussi tenter de contrer la vague meurtrière de ces tueurs sans âge. Cet épisode est très réussi, enrichissant le passé de ces tueurs sans pitié. Graphiquement c’est tout aussi réussi, avec des jolis effets pour distinguer les flashbacks du contenu contemporain.

Batgirl (Simone / Syaf) : Un bon épisode

Plutôt que de rattacher directement le personnage de Batgirl aux Ergots comme Batman ou Nightwing, l’auteur se contente de la faire répondre au SOS d’Alfred, ce qui est une très bonne idée. La jeune héroïne se retrouve donc confrontée à la même menace que le reste de la Bat-Family, ainsi que le commissaire Gordon. L’épisode est dans la lignée des précédents, et en ce qui me concerne j’aime bien cette héroïne peu sûre d’elle. Les dessins sont quant à eux très jolis.

Batman & Robin (Tomasi / Garbett / Clarke) : Un épisode qui met en valeur l’efficacité de Damian

Damian est lui aussi impliqué dans le conflit contre les Ergots, en devant défendre une de leurs cibles. C’est l’occasion de constater, s’il en était encore besoin, que le fils de Batman ne se contente pas d’être un sale gosse, c’est aussi et surtout le digne fils de sa mère et donc un adversaire redoutablement efficace. L’épisode s’écarte de la thématique habituelle de la série, centrée sur les rapports père fils de Bruce et Damian, mais il est tout de même très intéressant et bien construit. Le graphisme est lui aussi réussi, et sert bien l’histoire.

Batman (Synder / Capullo) : Un conflit traité avec brio

Nous sommes ici au coeur du conflit opposant la Bat Family aux Ergots, dans un épisode où Bruce Wayne déploie tous ses talents pour les contrer. Tout comme les épisodes précédents, nous avons droit à un très bon récit d’où l’ennui est totalement absent et dont le cliffhanger donne envie d’en lire plus. Sur le plan graphique, il n’y a rien à redire non plus, les planches sont très réussies.

Batman (Synder / Tynion / Albuquerque) : Un épisode intéressant

Dans ce petit intermède, l’auteur revient sur le passé de la famille Wayne via le témoignage du père d’Alfred (qui se prénomme Jarvis, un clin d’oeil à l’homologue Marvel d’Alfred ?). L’auteur prend toujours beaucoup de soin à construire un passé cohérent à la famille Wayne, en rétro-insérant des éléments dans leur histoire pour expliquer des évènements ultérieurs. C’est très intéressant, et le graphisme qui fait « ancien » est tout aussi réussi.

Detective Comics (Daniel / Kudranski) : Dispensable

Dans ce court épisode, nous retrouvons Double Face, qui règle ici ses comptes. J’avoue que j’ai eu du mal à m’intéresser au récit, Double Face ne me semblant pas un personnage intéressant par lui même (sauf sous la plume de Jeph Loeb). Graphiquement c’est correct, mais sans plus.


Before Watchmen 1 – Urban Comics – 136 pages – 6,50€

Before Watchmen 1Minutemen (Cooke) : Un très bon début

Dans ce premier épisode, nous retrouvons les Minutemen et assistons aux évènements qui mènent à leur formation. Le contexte historique est bien employé, avec une utilisation judicieuse de l’ambiance pulp’s qui va de pair avec ces anciens héros. Le graphisme est quant à lui fort réussi, et parfaitement adapté à l’ambiance rétro du récit.

Spectre soyeux (Cooke / Conner) : Un épisode intéressant

C’est maintenant au Spectre Soyeux que nous nous intéressons, c’est à dire la fille d’un ancien membre des Minutemen. L’épisode s’intéresse à la relation mère/fille des deux personnages de façon intéressante, et cela m’a fait penser à ces femmes qui poussent leur fille sur une voie qui ne leur convient pas forcément mais qui correspond à ce qu’elles ont été dans le passé (ou ont voulu être). Du côté du graphisme, nous avons droit à des planches très soignées.

Le Comédien (Azzarello / Jones) : Est-ce bien le même Comédien ?

Le Comédien est un personnage spécial pour Watchmen : c’est en effet ça mort qui met en branle tous les évènements de l’album en question. Nous retrouvons donc ici le personnage dans un épisode de son passé, qui je dois dire ne m’a pas énormément convaincu. Le pitch a déjà été vu auparavant et le personnage dépeint ne me semble pas en adéquation avec celui décrit par Alan Moore. Par contre les dessins sont très réussis, ce qui rattrape la casse.

Le Hibou (Straczynski / Kubert) : Intéressant mais pas super original

Dans cet épisode, nous assistons aux débuts du Hibou « moderne » qui prend le relai de son homologue des Minutemen. Je suis assez mitigé sur cet épisode : il est intéressant et bien écrit, mais là aussi ça sent la redite : la genèse de ce second hibou ressemble en effet pas mal à la découverte du secret de Batman par Tim Drake. Cela se lit cependant plutôt bien, et les dessins sont très jolis.

Ozymandias (Wein / Lee) : Un épisode intéressant et bien dessiné

Dans ce premier chapitre, nous faisons plus ample connaissance avec un personnage clef de Watchmen, à savoir Ozymandias. Le récit est intéressant, et cohérent avec ce que nous connaissons du personnage. Nous pouvons donc voir comment il s’est construit tout seul, et l’auteur ne tombe pas dans le piège qui consisterait à nous le rendre sympathique. Du côté des dessins, les planches sont très stylées et correspondent très bien à l’ambiance introspective de cet épisode.

La malédiction du Corsaire sanglant (Wein / Higgins) : Une bonne conclusion pour la revue

Comme dans Watchmen, nous retrouvons un récit de pirates. Cette petite histoire, particulièrement violente, est bien ficelée et conclut efficacement la revue. Le graphisme est lui aussi très soigné, ce qui ne gâche rien.


DC Saga 9 – Urban Comics – 96 pages – 5,60€

DC Saga 9Justice League (Johns / D’Anda) : Mouais…

Dans ce nouvel épisode, l’auteur introduit la version New 52 de Green Arrow…et encore une fois cet épisode montre que la série est loin d’être le fer de lance de ce relaunch. La nouvelle version de Green Arrow est insupportable (comme Green Lantern mais en pire) et il y a pas mal d’ellipses dans le récit qui sont gênantes (ça fait un peu mystérieux mystères…). Par contre c’est graphiquement très soigné, ce qui fait assez peu pour rattraper la casse…

Justice League – Back-up (John / Frank) : Un épisode qui se lit bien

Dans ce back-up, nous nous intéressons à la version New 52 de Billy Batson, et retrouvons aussi d’autres personnages qui font penser à la Marvel Family. L’épisode se lit plutôt bien, et donne envie de savoir ce qu’il va se passer ensuite ! Graphiquement c’est vraiment très joli, avec des planches très soignées.

Superman (Jurgens / Giffen) : Un bon épisode

Après avoir affronté un Démonite, Superman affronte de nouveaux dangers dans cet épisode et l’auteur arrive à nous faire un vrai suspense à l’ancienne autour de son identité secrète. Ce n’est pas aussi réussi que les premiers épisodes New 52 de la série, mais c’est tout de même intéressant et le fait de remettre des problématiques d’identité secrète au coeur de l’histoire m’a beaucoup plu. Les dessins sont quant à eux réussis et servent bien le récit.

Flash (Manapul / Buccellato) : Un excellent épisode

Dans cet épisode, le bolide écarlate se retrouve confronté à Gorilla Grodd, qui n’est pas un adversaire facile. Flash est la locomotive de la revue depuis son lancement, et ce n’est pas cet épisode qui remettra cet état de fait en question car il est intéressant et bien construit. Les dessins sont également très soignés.

Supergirl (Green / Johnson / Asrar) : Un bon épisode

La cousine de Superman suit son petit bonhomme de chemin, et se retrouve confrontée à une menace bien périlleuse dans cet arc. L’épisode est intéressant, mêlant habilement le folklore aux super héros, et les dessins sont toujours aussi réussis.


Green Lantern Saga 9 – Urban Comics – 96 pages – 5,60€

Green Lantern Saga 9Green Lantern (Johns / Mahnke) : Un épisode passionnant

Episode après épisode, l’auteur fait avancer ses deux objectifs : réinventer le personnage de Sinestro (bien loin du simple vilain d’antan) et poser les bases d’un évènement cosmique de grande ampleur. Cet épisode est tout aussi réussi que les précédents, levant le voile sur la mystérieuse Tribu Indigo. Quant aux dessins, il sont toujours aussi soignés et collent parfaitement à l’ambiance du récit.

Green Lantern Corps (Tomasi / Pasarin) : Intéressant et bien écrit

Après un cliffhanger intriguant, nous retrouvons donc John Stewart qui doit assumer les conséquences de ses actes. L’intrigue est intelligemment menée, l’auteur exploitant parfaitement un sujet difficile (et rarement évoqué). Les dessins sont tout aussi réussis, et avec ce cliffhanger j’ai vraiment hâte de lire la suite ! 🙂

Green Lantern : Nouveaux Gardiens (Bedham / Kirkham / Giorello) : Un bon épisode où on ne s’ennuie pas

Il règne une ambiance de film catastrophe dans cet épisode, où les Blue Lantern sont vraiment en grand danger. Cet épisode est intéressant, se détournant un peu des précédents pour se recentrer sur un danger immédiat. Le graphisme est superbement réalisé, même si le visage de Kyle Rayner est moins réussi que celui de ses homologues extra-terrestres.

Red Lantern (Milligan / Giorello) : Un peu moins bon mais très bon tout de même

Les évènements se précipitent du côté des possesseurs d’anneaux rouge, et l’auteur semble indiquer qu’il se trame quelque chose de plus complexe qu’on ne pouvait l’imaginer au départ. Cet épisode est intéressant, un peu moins que les précédents mais tout de même plaisant à lire (si on peut utiliser ce terme à propos d’une série dont les protagonistes sont des fous furieux). Le graphisme est également très soigné, et dépeint bien l’ambiance de rage qui transpire de chaque page de l’histoire.


Et voilà, c’est tout pour le mois de janvier.

Je vous donne rendez-vous prochainement avec les premières revues de février, qui ne devraient pas tarder si j’ai bien entendu ce qu’a susurré mon petit doigt… 😉

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

8 pensées sur “Bilan de janvier 2013 (5)

  1. En fait, le père d’Alfred se nomme Jarvis depuis avant « Avengers ». Soit c’est une coïncidence, soit un clin d’oeil de Marvel.
    Mais fallait vraiment être un batfan compulsif et limite maladif pour le savoir 😉

  2. à mon avis , c’est un clin d’oeil.

    Question à ceux qui le possèdent, est-ce que Nightwing tome 1 librairie est important pour comprendre la lecture du Batman Saga de ce mois-ci? (je ne pense pas mais bon je vais attendre un peu et éventuellement l’acheter avant de le lire)

    1. Je plussoie Fred, il n’est pas indispensable pour l’histoire. En ce qui me concerne je l’ai trouvé plutôt bon mais si tu as des choix à faire tu peux le « sacrifier ».

  3. Je ne pense pas que Nightwing soit indispensable vu que l important t as été résumé le mois dernier dans Batman (discussion entre Nightwing et Batman). Apres c etait sympa… du niveau de catwoman.. au dessus de Batgirl mais en dessous des series Batman (elle-même))

  4. Merci Fred. Bah je verrai en fonction de mes finances même si j’avoue avoir d’autres priorités. Haha niveau catwoman, vu que je suis pas tellement fan de la voleuse masquée, même si j’avais trouvé sympa le Catwoman édité chez SEMIC et chopé en destockage à…60 centimes 😉

  5. Le catwoman de Semic (si tu parles de celui de Cooke car y en a un de loeb et sale) c est une autre histoire… c ets le niveau bien aus dessus… et là c est plutot Ed Brubaker présente Catwoman qui y correspond.. Là c est du top niveau…. la série Nu52 Catwoman… c est moins bien.. bien moins bien…

    1. Hum je t’avoue que je ne sais plus l’auteur et j’ai un peu la flemme d’aller le chercher dans la caisse où je l’ai mis (pour te dire comme ça ne m’a pas passionné ^^).
      Bref c’était un genre d’enquête policière et le style graphique était vraiment « particulier »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x