Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Bilan de mai (2)

Les ultimes magazines du mois sont digérés, il est temps maintenant d’en dresser un petit bilan…

DC Trinity 6

Alors que les derniers numéros n’ont éveillé en moi qu’un profond ennui, j’ai  apprécié la lecture de Trinity ce mois-ci. Après des épisodes d’une grande longueur qui faisait passer le récit pour du sous House of M, l’histoire devient subitement plus intéressante et laisse envisager un final sympathique, quoique vraisemblablement convenu. Le concept de la série est vraiment bien exploité ici, ce qui laisse supposer qu’en étant plus courte la série aurait été meilleure (comme souvent hélas). Du côté du dessin, Bagley s’améliore de numéro en numéro et a retrouvé le niveau qu’il avait sur Ultimate Spiderman (je sais que beaucoup n’aimaient pas mais moi j’aimais bien). Une bonne surprise en tout cas !

DC Universe 56

On commence par du Green Lantern, avec la fin de la Rage des Red Lanterns. La conclusion de l’arc est dans la lignée des épisodes précédents, c’est du bon cosmique qui se lit très bien. Du côté du dessin, c’est très joli. On passe ensuite à un épisode qui semble se passer après la suite de l’épilogue des Red Lanterns, ce qui rend sa compréhension un rien complexe mais cela reste agréable à lire. On passe ensuite à la JLA, pour une histoire assez classique – dont on ne dispose pas de tous les éléments vu qu’on fait lourdement référence à des choses inédites en vf – mais qui se lit assez bien. Une énième histoire de séparation d’équipe, qu’on peut imaginer comme étant provisoire, mais plutôt bien traitée. Puis on passe à la JSA pour une histoire vraiment pas mal, même si personnellement je suis largué avec les histoires de la famille Marvel (et je crois que c’est encore dû à de l’inédit en vf). Pour conclure, on a droit à la conclusion de l’histoire en cours des Titans. C’est largement moins calamiteux que d’autres histoires des Titans, mais ça se lit pas mal et le dessin est correct.

Marvel Saga 6

Ce numéro, antérieur au Dark Reign HS, est consacré au Punisher. Aux commandes des aventures de Frank Castle, on retrouve Rick Remender qui ne fait pas dans la dentelle. Les histoires sont très glauques, à la limite du trash, mais c’est pas mal si on aime le genre bourrin. Du côté du dessin par contre, c’est pas ça du tout. C’est brouillon, les visages et/ou les costumes ne sont pas ressemblants avec des dessins antérieurs (je vous mets au défi de reconnaître les vilains du premier coup d’oeil) et les visages sont affreux. C’est dommage, ça plombe particulièrement la lecture et donne une mauvaise impression sur un récit pas si mauvais que ça (même s’il n’est pas fait pour les petits estomacs).

Ultimate Avengers 1

Après le massacre opéré par Loeb sur les Ultimates, Millar revient mais ne reprend pas exactement son équipe : il en monte une autre, reprenant ainsi le nom des Vengeurs. Soyons honnêtes, Ultimate Avengers n’est pas aussi bon qu’Ultimates : déjà le style de Pacheo, qui est différent de son habitude, n’est pas aussi efficace que celui de Hitch pour ce genre de récit, et justement du côté du scénario si on est loin de la débâcle Loebienne on ne retrouve pas le petit quelque chose qui faisait accrocher immédiatement à Ultimates. Mais ce n’est cependant pas mauvais, c’est du blockbuster bourrin qui se lit sans déplaisir.

X-Men Extra 79

Ca fait un moment qu’on en parle, c’est maintenant chose faite : X-Men Forever a débarqué chez nous. Pour rappel, il s’agit d’une série de Claremont, faisant directement suite à la fin de son run en 1991 et exploitant “des idées dont Marvel n’a pas voulu”. J’étais inquiet, car le niveau du bonhomme est loin des sommets qui ont fait sa gloire (quand on compare la saga du Phénix Noir et New Excalibur, c’est comme comparer une rédaction d’ado et du Balzac). Et bien je peux dire que Papy Claremont m’a bluffé : ses idées sur la série sont sacrément originales et ça se lit vraiment très bien malgré quelques travers Claremontiens (la tendance de ses personnages de se livrer à des monologues intérieurs en pleine bagarre est assez lourde). Quant au dessin de Grumett, il est vraiment pas mal et sert bien le récit. J’ai hâte de lire la suite pour voir ce qui nous attend.

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

6 pensées sur “Bilan de mai (2)

  1. dommage sur dc universe on va bientot perdre la jsa je l’achetais en premier pour green lantern et la jsa , la jla me fatigue et les titans sont perdu depuis longtemps dc cherchant encore et toujours a recreer la magie des titans des années 80 , sans y arriver a part il y a 3,4 ans johns et mc kone sinon depuis bof bof
    ultimate avengers t’es dur ( bon je suis un fan de pachéco a en crever faut dire )
    et les origines du crane sont sympa je trouve
    tu me donnes envie de lire trinity qui m’endort depuis le début aussi

  2. Ca me rassure pour X-Men Forever : du bon vieux Claremont comme au bon vieux temps. Mais j’avais beaucoup aimé déjà ses X-Trême X-Men. Je suis ravi de le revoir aux commandes d’un titre X-Men, où il a les coudées franches et toute liberté.
    Mais je comprends pas le choix de Panini : dans une revue trimestrielle pour la publication ? Avec en plus pour le prochain numéro du Psylocke, ce qui amène la suite à dans 6 mois minimum ? Et pourquoi 4 épisodes, alors que le premier TPB US en compte 5 ??

  3. Bon ben mea culpa autant pour moi etc.
    Me suis trompé / J’avais mal regardé, le premier numéro d’X-Men Extra contient bien 5 numéros, avec en plus des pages supplémentaires par rapport au TPB US !
    Décidément, Panini…

  4. moi j’ai vraiment du oublier claremont depuis trop longtemps j’en viens même a me demander comment j’ai pu l’aduler a ce point dans les années 80 , 90!! mais la c’est du fourre tout et n’importe quoi , kitty et sa griffe alors la c’est le ponpon de la ponponette, enfin c’est mon point de vue ça part vraiment dans tout les sens sur du old scool j’avais vraiment préféré les x-men hidden years de byrne, en plus je crois qu’ils font la même chose sur les x-factor de louise simonson avant l’arrivée des images boys ( whilce portaccio ) après c’est quoi les nouveaux mutants sans l’arrivée de rob liefeld .
    en fait c’est un what if de marvel et si les images boys n’avaient jamais bousculé l’univers marvel dans les années 90

  5. @Pascal
    “j’en viens même a me demander comment j’ai pu l’aduler a ce point ”
    Lorsque je relis sa production des années 80, je n’ai aucune peine à comprendre pourquoi je l’ai adulé, c’est toujours pour moi un plaisir de relire cette période.
    Ce sont ces écrits depuis son retour chez Marvel qui pose problème et non son style des années 80′ qui aurait pris un coup de vieux.

  6. Pascal : Pour Ultimates je suis peut être un peu sévère, c’est vrai que c’est largement mieux que la purge infligée par Loeb sur le 3e volume, mais bon je ne trouve pas Millar en super forme ces derniers temps. Pour X-Men forever, je suis d’accord que le coup de la griffe c’est un peu exagéré mais j’ai bien aimé retrouver l’ambiance de l’époque (même si je suis d’accord que Hidden Years est meilleur)

    Knight : Oui j’ai été surpris aussi de devoir se taper une histoire de Psylocke…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x