Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Bilan de novembre (2)

Bilans de lecture

Après un premier bilan sur les revues du mois de novembre, il est temps de nous pencher sur quatre autres revues.

Je vous propose de nous intéresser à Marvel Icons 10, Wolverine 5, X-Men 9 et X-Men Universe 9.


Marvel Icons 10Marvel Icons 10 : Double rations bien sympathiques

Ce mois-ci, nous avons droit à deux séries en double ration. On commence par les New Avengers, où se succèdent des passages dans le présent (dessinés par Deodato) et dans le passé (dessinés par Chaykin) écrits par Bendis. Les deux intrigues se mêlent sans que l’on comprenne vraiment pourquoi (du moins pour le moment) et je dois avouer que même si les passages dans le présent sont efficaces je ne suis pas convaincu par ceux qui se passent dans le passé. Je ne vois pas en effet où Bendis veut en venir (à part à faire son Hickman) et l’idée d’une première équipe de Vengeurs me parait assez bancale. Mais comme je le disais, le reste relève le niveau. Côté dessin, c’est comme pour le scénario : les parties actuelles sont plutôt réussies tandis que celles dans le passé sont tout juste correctes (le style de Chaykin est particulier). On passe ensuite à Iron Man, dont le premier épisode est un “.1” (les  épisodes conçus pour donner des points d’entrée facile aux nouveaux lecteurs). L’épisode est centré autour d’une séance de Tony Stark aux Alcooliques Anonymes, ce qui donne la possibilité au personnage de revenir sur son histoire. C’est plutôt bien fichu, et du coup ça permet de situer le personnage dans être trop lourd. Je déplore juste qu’il y ait certaines libertés prises par Matt Fraction qui démolissent le travail de David Michelinie et Dennis O’Neil sur l’alcoolisme et la descente aux enfers de Tony Stark. Ces passages sont certes évoqués, mais en affirmant que Tony Stark avait continué de boire, ce qui dynamite totalement son sevrage (Michelinie) et ôte beaucoup de l’intensité de sa descente aux enfers (O’Neil). Ce n’est pas grave, mais c’est dommage. Du côté du dessin, Salvador Larroca est en pilotage automatique et livre un travail analogue à ce qu’il propose habituellement. Le second épisode est plutôt bien fichu, opposant Iron Man au Dr Octopus mais sur le plan de l’esprit en retconisant l’histoire des deux personnages pour leur trouver une rencontre passée. C’est bien fichu et intéressant à lire, avec un graphisme analogue au premier épisode.


Wolverine 5Wolverine 5 : Deux excellents épisodes parfaitement rythmés

Ce mois-ci, nous retrouvons la suite des mésaventures de Logan consécutives à son séjour en Enfer. Jason Aaron semble décidé à ne rien épargner au mutant griffu, et l’oppose ce mois-ci à ses équipiers X-Men alors qu’il est toujours partiellement sous l’emprise du démon qui a pris sa place pendant son séjour en Enfer. Les deux épisodes sont particulièrement intéressants, avec beaucoup de rebondissements et un rythme frénétique. On retrouve d’ailleurs un concept qui avait déjà été exploité dans le passé, à savoir les Protocoles Xavier (des méthodes mises au point par le Professeur X au cas où les X-Men passeraient à l’ennemi), sous une nouvelle forme mais efficace. Aaron a bien appris sa leçon et exploite parfaitement l’univers de Wolverine au sens large sans jamais être lourd ou pesant. Du côté du graphisme, c’est Daniel Acuna qui est au dessin et je trouve ça vraiment sympa. Le rendu est très dynamique et colle très bien à l’ambiance de l’histoire. Le final du second épisode laisse présager des rebondissements épiques, j’ai hâte de lire la suite ! 🙂


X-Men 9X-Men 9 : Dur dur d’être un mutant…mais ça fait de bonnes histoires !

Pour commencer le magazine, nous avons une double dose de X-Men Legacy. Mike Carey s’intéresse au sort de Hellion, estropié pendant Second coming (il n’a plus de mains) et montre les efforts de Cyclope pour redorer le blason des X-Men tout en aidant les humains qui ont souffert du conflit avec Bastion. Les deux épisodes sont plaisants à lire, l’auteur nous livre une histoire intéressante et qui tient très bien la route, avec des personnages bien dépeints. Du côté du dessin, Paul Davidson livre un travail correct, qui n’est pas à la hauteur de l’histoire cependant (elle méritait un artiste plus inspiré). On termine ensuite avec une grosse dose de Nouveaux mutants, et là encore la magie opère (bon je reconnais, vu le thème de l’arc ma blague était facile…). Les épisodes sont très intéressants, sans être non plus indispensables. Le concept développé depuis quelques mois par Zeb Wells (les suites d’Inferno, l’occupation militaire des Limbes) tient parfaitement la route, et on sent qu’on se dirige vers un final épique avec cette montée en puissance. Du côté du dessin, Leonard Kirk livre des planches plutôt réussies, qui restituent parfaitement l’ambiance étrange de cette histoire.


X-Men Universe 9X-Men Universe 9 : Un sans faute parmi les séries du magazine

La revue s’ouvre sur un nouvel épisode de l’arc où les X-Men et Spiderman se retrouvent associés face au Lézard. L’épisode est plaisant, Victor Gischler maitrise ses personnages ainsi que Spiderman et l’histoire se lit vraiment très bien, avec quelques touches d’humour qui ne sont pas lourdingues. Du côté du dessin, je suis le premier surpris mais franchement le trait de Chris Bachalo que j’ai si souvent décrié colle parfaitement à l’ambiance de l’histoire. On poursuit ensuite à Uncanny X-Force, dont le second arc commence ici. Rick Remender explore ici un concept développé en son temps par Grant Morrison, à savoir Le Monde (le projet Arme Plus fabriquant des armes vivantes, reliant de fait Captain America à Wolverine et Deadpool, et à l’origine de la création de Fantomex). L’épisode est passionnant, l’auteur est parfaitement à l’aise avec son sujet et ne néglige pas non plus les implications du dénouement du précédent arc. Du côté du dessin, le graphisme d’Esad Ribic n’est pas aussi léché que ce qu’il a pu livrer sur d’autres travaux (dont Namor ou Silver Surfer Requiem) mais il est très réussi. Pour finir, deux épisodes de X Factor terminent le magazine, et la série confirme tout le bien qu’on pense d’elle. Peter David livre ici deux épisodes rythmés et pleins d’humour, et exploite parfaitement des pistes lancées auparavant. Il parvient même à parler d’un sujet potentiellement risqué (l’orientation sexuelle de Rictor) sans tomber dans le graveleux ou la vulgarité. Du côté du dessin, nous avons droit à de bien jolies planches d’Emanuella Lupacchino et Valentine De Landro, qui illustrent parfaitement ces deux épisodes.


Et voilà, c’est tout pour cette fois. Rendez-vous prochainement pour les quatre revues suivantes du mois de novembre…

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x