Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

La veuve et le samouraï

Comme quand j'étais môme


Après avoir parlé d’Arédit pendant quelques éditions de Comme quand j’étais môme… nous allons retourner du côté de chez Lug.

La veuve et le samouraï est paru en janvier 1984, et contient une histoire complète de Chris Claremont et Sal Buscema.

La veuve et le samouraï

Janvier 1984…Après un premier album Spiderman acheté quelques mois auparavant, mon frère et moi souhaitions continuer sur notre lancée…et avons été fort surpris car cette histoire n’était absolument pas la suite de la précédente. Mais nous avons adoré ce récit, plus moderne et bourré d’action. Un très bon album, que pour ma part j’ai relu de nombreuses fois tant l’histoire m’avait plu.

La veuve et le samouraï (Chris Claremont/Sal Buscema)

Alors que la gamme des albums Spiderman de Lug contenait généralement des rééditions d’épisodes des années 60, l’éditeur glissait parfois des histoires plus récentes. C’est le cas avec La veuve et le samouraï, qui contient en fait des épisodes de la série Marvel Team-Up. Nous retrouvons donc Spiderman, qui rencontre une jeune femme qui est le sosie de la Veuve noire mais dont le caractère est très différent car elle se présente comme une timide et craintive enseignante. Chris Claremont nous propose ici une histoire pleine de faux-semblants, avec une ambiance d’espionnage très réussie. On ne s’ennuie pas une seconde en lisant ces pages, où l’action et l’émotion se succèdent pour former une histoire très intéressante. J’ai comme l’impression d’ailleurs qu’il y a des éléments qui ont servi pour le film Avengers… 😉 Malgré les références omniprésentes, l’auteur se débrouille très bien pour livrer un récit accessible sans avoir lu les épisodes en question.

Du côté du dessin, c’est très réussi. Le style de Sal Buscema est écrasé par la colorisation de Steve Leiahola, ce qui fait qu’il n’est pas reconnaissable au premier coup d’oeil, mais le résultat est très joli et l’ambiance sombre de l’histoire est parfaitement rendue.

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x