Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Le retour des éditions collector

Cet été, il y a eu une nouvelle qui a fait grand bruit dans le petit monde des fascicules Panini : l’abandon des éditions collector, vendues exclusivement en comic shop, afin que tous les fascicules disposent d’un code-barre. Cette décision avait été prise pour que des grandes enseignes comme la FNAC puissent vendre également des fascicules, puisque le code-barre comprenait un ISBN (code universel de librairie).

Cette nouvelle avait fortement ému certains lecteurs allergiques aux code-barres et qui préfèraient le petit rectangle “Collector Edition” avec une miniature de la couverture. D’autres lecteurs ont au contraire jugé que cela n’avait aucune importance (c’est mon cas).

Ce mois-ci, regardez un peu ce que l’on trouve sur certains fascicules :

Ou comment avoir le beurre et l’argent du beurre 😉

Cette réaction est quand même assez comique. On voit déjà que certaines personnes ont compris qu’il s’agissait d’une grosse bourde fâchant une partie du lectorat (et paradoxalement la partie du lectorat déboursant le plus d’argent vu que c’est les collectionneurs les plus enragés qui ont mal vécu ce changement). Et surtout on voit que la cause du mécontentement a été mal perçue : ce n’est pas la disparition de la mention collector qui a le plus énervé ces lecteurs, mais le remplacement du petit dessin en nuances de gris par le code barre. Mais bon, vu qu’il fallait en passer par là pour élargir la diffusion (juste par correspondance soit dit en passant), impossible de revenir tout à fait en arrière. D’où cette solution bancale…

Cette façon de tenter de ménager la chèvre et le chou m’a en tout cas fait beaucoup rire 🙂

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

12 pensées sur “Le retour des éditions collector

  1. Complètement d’accord, je trouve tout à fait grotesque l’attitude des lecteurs qui ont eu des réactions excessives à ce sujet (on m’en a raconté des trucs ! ;)) et de certains revendeurs qui donnaient l’impression d’annoncer la mort des comics en France.

  2. Le contenant est important certes, mais ce qui compte vraiment, c’est le contenu 😉

    D’autant plus que là, on ne parle pas de la qualité de la couverture ou de la reliure mais juste d’une étiquette…

  3. Au risque de t’étonner je suis en partie d’accord sur le mécontentement de certains lecteurs qui regrettent la disparition des éditions collector, malgré le fait que je puisse maintenant acheter mes magazines un peu n’ importe où et donc mes économies de gasoil.
    Un code à barres c’est vraiment très laid et le compromis de Panini est complètement absurde, ils n’ont encore rien compris !
    Ce qui gène dans une couverture c’est tout ce qui peut la dénaturer, les encadrés “édition collector” compris. Et quand je dis tout c’est absolument tout : Le code à barres, les logos de toutes sortes, les macarons, les pubs, le sommaire etc.…
    Mais, putain, à quand une couverture dépolluée avec tout simplement le titre.
    Les couvertures sont souvent très belles et réalisées par des artistes de talent qui la plupart du temps s’investissent à fond et donnent le meilleur d’eux même. Chez Marvel certains artistes ne sont payés que pour la réalisation de covers.
    Et perso ça me fait chier de voir une merde (Logo, macaron ou autre) sur une œuvre de Djurdjevic ou Dell’otto. Ce que je veux quand j’achète un comic c’est aussi pouvoir profiter pleinement du dessin de couverture.
    Pour le code à barres, techniquement il y a une solution simple, le mettre en 4ème de couverture.

  4. Donc, si je te suis bien, tu ne veux pas de code barres, pas de logo ou de macaron, alors j’ai la solution : achète de la VO 😉

  5. @JN je ne sais pas si tu essayes de faire dans l’ironie ? Toujours est-il qu’en France on a souvent eu le privilège d’avoir des éditions de meilleure qualité qu’outre atlantique et perso j’aimerais que ça dure. Le problème c’est que malheureusement Panini a tendence a converger vers le système Américain ce qui est dommageable. Cette façon de faire ne respecte pas l’œuvre et le travail de certains artistes qui le méritent
    Mes vieux Stranges ont des couvertures de Frisano absolument sublimes non dénaturés non polluées et dignes de tableaux de grand maîtres. Je me délecte à chaque fois que je pose les yeux dessus.
    Un BD c’est un ensemble et la couverture est très importante voir primordiale.

  6. Ouh là là je ne voulais froisser personne.

    Je comprends parfaitement ton point de vue Surfer, mais en fait je visais d’autres lecteurs qui étaient au bord du suicide parce qu’il n’y avait plus le macaron avec Edition Collector (je n’exagère pas). Ce n’est même pas la présence d’un “corps étranger” qui les dérangeait mais juste le fait qu’ils ne faisaient plus partie de “l’élite” qui avait une version différente.

    Ton point de vue sur la couverture est tout à fait pertinent. D’ailleurs les code barres sur les éditions originales sont encore plus gros (et il y a un cartouche sur le côté). Le souci, c’est que Panini ne mettra jamais le code barre au dos des magazines pour ne pas froisser ses annonceurs publicitaires. Et égoïstement je préfère le code barre sur la couverture que dedans (comme au temps des éditions collector) pour éviter un pliage sauvage par des caissiers maladroits.

    Je pense sincèrement que plutôt que d’avoir fait “le grand écart” avec ce nouveau code barre Panini aurait mieux fait de ne rien faire. Parce que là on ne peut plus avoir de doute sur le fait qu’ils ne comprennent pas les demandes des lecteurs.

  7. Je ne vois pas en quoi mettre le gen-code au dos pose problème…
    Je suis d’accord avec Surfer, Panini fait des autocolants non ? Alors pourquoi ils n’en mettent pas à la place d’ignobles vignettes jaunes “histoire complète” ou “en cadeau ton super badge Marvel very very colector” ? Un peu de respect pour les artistes ne fait pas de mal…

  8. Encore une fois je ne voulait vexer personne…

    Je visais surtout l’éditeur pour son bricolage et les “purs et durs” qui engueulaient de pauvres librairies qui n’y étaient pour rien.

    Je suis d’accord que le macaron “histoire complète” est une aberration, et pour l’histoire du gen code au dos je me pose des questions sur le plan légal car je n’en ai que rarement vu sur le dos des livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x