Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Marvel Icons 24 (avril 2007)

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du magazine, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Marvel Icons 24

New Avengers : Prise dans la tourmente de Civil War, l’équipe se déchire. Un excellent épisode, mais dont le dessin est plutôt moyen.

Fantastic Four : Cette équipe subit également de plein fouet les évènements de Civil War. Un excellent épisode qui laisse présager que les blessures qui seront infligées à cause de ce conflit seront profondes et longues à guérir.

Captain America : Suite des aventures de Cap à Londres. Comme toujours, c’est excellent. Brubaker et qualité vont finir par devenir un pléonasme.

Young Avengers : Conclusion de cette très bonne série, malgré deux petits accrocs scénaristiques.

New Avengers : Vu les positions réspectives des membres de l’équipe, on pouvait se douter que les New Avengers n’allaient pas traverser les évènements de Civil War tranquilement. On suit ici Captain America dans ses efforts pour construire une résistance contre les héros qui approuvent la nouvelle loi. Le Faucon, son partenaire de toujours, le suit dans cette aventure plus que périlleuse. Contrairement à ce que fait Millar dans la série principale, Bendis ne joue pas la carte de la neutralité. On sent en effet que pour lui c’est Captain America qui a raison, et ses opposants sont des méchants (SHIELD), des opportunistes arrivistes (Iron Man) ou des moutons (Pym). C’est un peu dommage car cela biaise un peu l’ambition de cette série, un conflit dont on ne sait pas de prime abord qui a raison et qui a tort. Cependant c’est toujours très bien écrit, et on prend beaucoup de plaisir à suivre les aventures de Cap. Par contre un net bémol pour le dessin, qui est très largement inférieur à ce que nous avons eu droit depuis le début de la série. Le style est un peu caricatural, et ça ne colle pas trop.

Fantastic Four : Au chevet de La Torche (agressé le mois dernier), les Fantastiques se déchirent sur fond de Civil War. La Chose, décidemment plus subtil que ce que l’on pourrait croire, se pose en arbitre entre Red et Jane. C’est là que l’on peut voir que ce conflit va plus loin qu’une simple loi, car c’est quand même un couple phare de l’univers Marvel qui se retrouve en danger. La partie du récit où La Chose réfléchit aux implications de Civil War devant le Gang de Yancy Street est également très bien traitée, montrant que pour les héros tout cela est vraiment très peu clair. Enfin le mystère s’épaissit autour de ce mystérieux DB, qui provoque l’apparition d’un éclair gigantesque en touchant le marteau de Thor. Le dessin est aussi bon que le scénario, bref un régal.

Captain America : Cap continue son escapade à Londres, en essayant d’empêcher une catastrophe tandis que Sin et son comparse se joignent à la fête. Crâne Rouge prend de plus en plus l’ascendant sur son hôte, ce qui nous permet de supposer qu’il finira par hériter totalement de son corps (de toutes façons Crâne Rouge ne reste jamais mort bien longtemps). Comme d’habitude, Brubaker nous livre ici un excellent épisode dont le dessin n’est pas en reste. Toutes les intrigues secondaires finissent par se rejoindre, et j’ai hâte de lire le final !

Young Avengers : Les Jeunes Vengeurs tirent leur révérence en beauté. La méthode utilisée pour tout démêler en douceur est assez originale, quoiqu’un peu téléphonée. Le traitement du Super Skrull dans cette série est en tout cas assez déstabilisant. Dans toutes les autres séries, il est montré comme un guerrier fanatique, sadique et assoiffé de sang. Il n’y a qu’ici qu’on découvre un guerrier noble n’hésitant pas à se sacrifier pour Hulkling. Mauvaise connaissance du personnage ou décision éditoriale de réhabiliter le Super Skrull ? Je suis perplexe…Sinon l’acquisition de super pouvoirs par Patriot était franchement téléphonée, et même un peu étrange : si une simple transfusion transformait un homme normal en super soldat, il y a belle lurette que le SHIELD aurait branché Captain America sur un cathéter pour fabriquer des super soldats en chaîne ! Mais à part ces deux petits accrocs le scénario est bon et conclut l’aventure de fort belle manière.

Merci à Discount Comix pour le scan de la couverture du magazine

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x