Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Marvel Universe 2 (avril 2007)

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du magazine, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

La série Annihilation continue ! Ce mois-ci, nous avons droit aux aventures du Surfeur d’Argent (avec un zeste de Thanos tout de même) et à celles du Super Skrull. Ces deux histoires sont excellentes, aussi bien au niveau du scénario que du dessin (avec un petit plus pour celle du Super Skrull). La série tient ses promesses, et les amateurs de comics d’amplitude cosmique ne peuvent être que conquis.

Nous allons donc commencer par les aventures du Surfeur d’Argent, le super héros le moins frileux de l’univers de Tonton Stan. En tentant de secourir Air Walker, le Surfeur se retrouve aux prises avec les troupes d’Annihilus qui semblent en vouloir aux anciens hérauts de Galactus. En plus ils sont capables de combattre ces derniers malgré le pouvoir cosmique.

Cette vague de tueries cosmiques amène le Surfeur à douter : après ce qu’il a fait pour servir Galactus, vaut-il mieux que ces tueurs ? En tout cas il peut compter sur l’aide de Firelord et Red Shift pour tenter de faire basculer la balance, tandis que Terrax a été capturé et que le héraut actuel de Galactus est dans le collimateur de ses ennemis.

Pendant ce temps, Thanos fait ce qu’il sait faire de mieux : il conspire. Allié d’Annihilus pour sauver sa peau et en apprendre plus sur ce qu’il se passe, celui qui a maintes fois fait trembler l’univers a sûrement ses propres plans.

En tout cas l’hécatombe continue parmi les personnages, avec cette fois Air Walker qui trépasse. Bon d’accord, c’est une machine, mais c’est une machine intelligente et sensible, et on en oublie son côté artificiel.

Cette histoire est excellente, aussi bien du point de vue de l’écriture que du dessin. Ce dernier est d’un style assez particulier, mais cela colle parfaitement et ne nuit pas au plaisir de la lecture.

Le seul truc qui me tracasse concerne les hérauts : certes j’ai eu un gros hiatus dans mes lectures de comics, mais aux dernières nouvelles Air Walker était à la casse et Terrax était mort. Quant à Red Shift et Stardust, je ne les connais pas. J’ai comme l’impression que j’ai loupé quelques wagons, ou alors il y a des choses qui ne sont pas parues en France…

Passons maintenant aux aventures du Super Skrull. Et là, attention, c’est du lourd ! Ce n’est pas du tout parce que c’est le scénariste de Lost qui est au scénario, mais parce que cette mini série est excellente. C’est très bien écrit, et le dessin un peu cartoon rend la lecture très agréable.

Ici le Super Skrull est égal à lui-même : un meurtrier sadique. Même s’il veut tout risquer pour sauver une planète, c’est parce qu’il a une bonne raison et surtout il ne fait pas dans la dentelle (meurtre, torture…). On se rapproche plus du Super Skrull que l’on connaît que de celui qui est dépeint dans les pages de Young Avengers. Cependant, au lieu d’en faire un banal cinglé cosmique on peut constater qu’il a son propre code de l’honneur et sa logique personnelle.

Cette quête, vaine, pour sauver son fils mènera le Super Skrull au sacrifice ultime, ce qui grossit encore les rangs des personnages qui meurent dans Annihilation.

Les autres personnages de cette série sont très bons, notamment le jeune Skrull qui finit par trahir le Super Skrull. L’armée de fortune constituée dans la Zone négative est aussi constituée de personnages intéressants.

Malgré le sérieux et l’émotion qui se dégagent de cette histoire (on ne peut rester de marbre devant la mort du fils du Super Skrull), le récit est parsemé de petites touches d’humour (noir) qui l’allègent un peu.

Nous en sommes donc à la moitié d’Annihilation, et c’est toujours aussi bon. On ne peut qu’attendre la suite avec impatience 🙂

Merci à Discount Comix pour le scan de la couverture du magazine

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x