Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Panini lance deux nouvelles collections

Best comics

Cela fait déjà quelques jours que Jérémy Manesse a lâché sur la page Facebook de Panini quelques informations sur une nouvelle collection, en précisant que tout serait dévoilé le jour de l’envoi de la newsletter de l’éditeur. Nous sommes mardi, et la newsletter a livré ses secrets, relatifs non pas à une nouvelle collection mais deux !

On commence par la collection Best Comics. Lancée au mois d’août prochain, elle sera constituée de quatre albums consacrés aux héros qui seront au coeur de l’actualité cinématographique. Sont donc prévus les albums suivants :

  • Thor : Ragnarok (parue dans le cadre de Avengers : Disassembled)
  • Captain America (début de la série signée Mark Waid sur fond de Heroes return)
  • X-Men : First Class
  • Green Lantern : Secret Origin

Ces albums de 144 ou 160 pages seront disponibles en librairie mais aussi en grande surface, au prix de 9.95 euros. Une seconde fournée d’albums est prévue pour le mois d’octobre.

La seconde collection, sur laquelle aucune information n’avait filtré jusque là, se nomme Marvel Select (oui ils sont très originaux pour les choix de noms chez Panini). Cette collection a pour objectif de proposer des rééditions d’albums épuisés en format économique. Le premier album, prévu pour le mois d’août, est Wolverine : Les origines, qui proposera les 272 pages de l’édition Deluxe pour 16 euros.

La première collection n’est guère surprenante, on surfe sur les films en proposant le plus de matériel possible. Pour une fois on ne retrouve pas trop de fonds de tiroir (Thor : Ragnarok est excellent), à part Cap qui a quand même déjà été édité deux fois (mais c’est tout de même de très bons épisodes). Par contre je suis perplexe sur le fait qu’il faille absolument sortir une nouvelle collection pour que Panini soit mieux représenté en supermarché.

Quant à la deuxième…on retrouve la nouvelle orientation de Panini, qui vise à proposer à moindre coût des albums ayant bien marché. Sur le papier, c’est une plutôt bonne idée (et un gros doigt d’honneur en direction des spéculateurs), mais en pratique le fait est que c’est un peu la roulette russe : comme il n’y a aucune communication sur les objectifs précis de l’éditeur, tout est laissé à l’interprétation des lecteurs qui essaient de recouper leurs déductions (Yannzed est fortiche à ce petit jeu ;)) sans garantie d’avoir compris ce qu’il va se passer. Donc le lecteur peut soit prendre un album et avoir la désagréable surprise de le voir ressortir un an après à moitié prix, soit attendre une réédition économique qui ne viendra jamais et rater l’album. Une solution plus acceptable serait de proposer les deux versions de l’album en même temps (comme pour Watchmen)…

Tout ceci me semble en tout cas confirmer mes soupçons sur un besoin pressant d’augmenter les ventes de façons significative dans un délai assez court…

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

8 pensées sur “Panini lance deux nouvelles collections

  1. Mwai, bon … cette histoire de sortir plusieurs années après les éditions “ayant bien marché” à moindre prix, ça sent un peu l’arnaque pour ceux qui ont déjà acheté les éditions d’origine … C’est pour ça que je me tourne de plus en plus vers la VO . Au moins là, c’est moins cher du premier coup .
    M’enfin, on commence déjà à être rodés, là .

    D’ailleurs, on attend toujours certaines rééditions, comme les Deluxe New X-men, et l’intégrale Daredevil 1981 (pour ceux qui ne savent pas : la première sur les 3 sorties, couvrant la période Frank Miller)

    PS : je dis ça, mais je vais peut-être prendre le “Thor : Ragnarok” … d’ailleurs, ça sort plus cher que l’édition d’origine ( Marvel Icons HS #1 ) .

  2. Pour les 2 collections, je veux bien, à partir du moment où on se retrouve pas avec une collection “bas de gamme” comme les Incontournables, avec un papier pas top.

    Profiter de la sortie des films, OK, ou des rééditions, apparaître davantage, OK, mais pourquoi vouloir vendre autant en si peu de temps ?
    (d’autant qu’en plus de ces collections, il y a l’opération Flash-forward et plus de HS à se procurer, déjà… )
    Le simple appât du gain, ou la peur de perdre les droits ?

  3. Les droits ils les ont signés ce début d’année pour une très longue période. Mais ces collections peuvent très bien être liées à ce renouvellement, comme l’opération flashforward, une clause du contrat pouvant inciter ces initiatives.

    Pour ma part, je vois un peu en ces Best Comics un retour des “premiers 100%”, à l’époque où ils étaient dédiés à de la réédition et disponible en supermarché. Cela dit, j’ai l’impression que les albums sont assez décousus, avec des périodes très différentes. Je ne vois pas trop l’intérêt de créer une collection d’incontournables cette année alors que la plupart des albums mériteraient d’être proposés en Best Comics. Ce n’est pas évident de suivre les rééditions via plein de collections différentes. Une alternative aux deluxes est cela dit une bonne chose, même si ça semble être des rééditions réalisées au pied levé, sans vision d’ensemble de la gamme.

    Si seulement Panini pouvait mettre autant d’énergie pour éviter les erreur de traductions ou d’impressions et mieux concevoir leurs publications…

  4. En ce qui me concerne je ne suis pas franchement hostile à ces nouvelles collections, mais j’ai un peu le c*l entre deux chaises là avec cette annonce (le plus objectivement possible sans sombrer dans le Panini bashing).

    Dans le même temps je comprends parfaitement la position de Panini qui ne peut pas forcément deviner si tel ou tel titre sera un carton (quoique certains albums se vendent quasiment tout seuls) et nécessitera une réédition et je suis complètement d’accord avec les lecteurs qui ont acheté un bouquin et ont les boules de le revoir à petit prix un ou deux ans après (ça me semble une façon un peu rusée de contourner les lois sur l’édition afin de faire comme pour les jeux vidéo des “best sellers” moins cher).

    Après je vois que je ne suis pas le seul à me demander pourquoi brusquement Panini doit multiplier ses ventes au point de devoir utiliser toutes les ficelles possibles et imaginables :

    – Le reboot pour l’effet numéro 1
    – Le Flash forward en espérant attirer des lecteurs VO et en casant un maximum de HS
    – Les Incontournables
    – Des rééditions moins chères d’anciens titres
    – Une gamme visant les supermarchés surfant sur les films

    Ca commence à faire beaucoup là non ? Même si les droits sont en effet signés, je vois bien une clause avec obligation de résultats. Du coup on a l’impression qu’il faut absolument multiplier les “coups”, qui semblent assez peu pensés pour le long terme.

    En tout cas je vois qu’il leur est toujours difficile de rééditer des anciens titres à leur format d’origine.

  5. Cette politique éditoriale qui consiste à multiplier les collections ne me semble pas cohérente : elle est même impropre à fidéliser les “clients.” Autant proposer simultanément pour un même album, plusieurs formats avec différents prix selon la qualité du papiers, de la couve, des bonus me semble judicieuse (un peu comme avec la réédition de Watchmen)… autant procéder sans ligne directrice durable avec des gammes changeantes et des prix étalés dans le temps ne me donne pas confiance.

    Cette confiance avait déjà été érodée avec le coup des collections Deluxe qui peuvent comme pour Daredevil s’arrêter du jour au lendemain sans pour autant que le matériel réédité soit disponible dans son format originel (collection 100% en l’occurrence) ou encore changer subitement de formule (plus aucun bonus dans une édition luxe bâtie pour proposer justement du “plus produit”) et perdre tout sens éditorial.

    Je pense vraiment que ce qui convaincrait le client de continuer à lire du comics en VO, ce n’est pas de réduire un peu le délai de traduction entre VF et VO, mais de trouver un véritable travail d’éditeur qui consiste quand même à offrir une gamme d’offre compréhensible, durable et disponible. Là pour le coup, je ne m’y retrouve pas et cela continue de donner l’impression que le comics ben c’est un peu de la sous-BD qui peut s’éditer en dépit du bon sens. Par le passé, ce système a montré ses limites… et aujourd’hui, on voit quand même d’autres éditeurs fournir un bien meilleur travail.

  6. A la limite qu’on fasse comme pour les TPB une gamme hardcover et une gamme softcover me paraitrait pas mal, mais il faudrait une position claire dessus.

    Concernant la VO en ce qui me concerne j’en achète pour plusieurs raisons :

    – Albums mal traduits (ex : All Star Superman)

    – Format VF trop cher (ex : Kingdom Come)

    – Contenu inédit en VF (ex : suite et fin de Dark Reign War Machine et bientôt idem avec Ex Machina)

    Ces points sont totalement indépendants du décalage VO/VF. Et je ne pense pas être le seul dans ce cas de figure.

  7. je plussoie sur ta dernière remarque. J’ai personnellement investi dans l’achat des Red Hulk (2,3,4) et du Son of Banner en softcover, car il me semble que les fascicules étaient passés à côté de ça.

    Et je pense aussi sérieusement investir dans un TPB de The Authority pour avoir la deuxième partie de la “deuxième saison”, ainsi que pour les différents crossovers qui animent la gamme (Coup d’Etat, Year of the Beast, Revelations, Armageddon), car je ne suis pas certain que Panini soit enclin à nous servir correctement les titres Wildstorm.

    Après je ne suis pas un gros suiveurs des séries Marvel (encore moins pour DC), mais j’ai l’impression que l’éditeur/gamme qui s’en sort le mieux est Vertigo.

  8. Je pense que ces vieux arcs d’Authority sont en effet peu susceptibles d’être édités chez nous. Et c’est bien dommage.

    Concernant Vertigo, il est clair que l’édition Française est bien fichue (à part la taille des albums de 100 Bullets), avec en plus les meilleurs traducteurs qui officient dessus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x