Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Retour sur les nouveaux Monster et Big Book

Cet hiver, Panini a amorcé le renouveau de sa gamme Big Book/Monster avec Transmetropolitan : les 4 tomes existants ont été réédités, et le 5e est sorti directement sous cette nouvelle forme.

J’avais plutôt apprécié ce renouveau de la gamme, même si la couverture me semblait fragile. Cependant j’avais exprimé certaines inquiétudes en apprenant que le papier utilisé pour les Big Book DC et les Monster Marvel à venir ne serait pas celui des Big Book Vertigo mais un autre plus proche des fascicules Marvel Universe.

Maintenant que j’ai acheté et lu un exemplaire de chaque colllection (un Monster et un Big Book, même si je n’ai pas tout à fait fini le Monster), je peux donner un avis sur ces nouveaux volumes. Contre toute attente, le papier est plus que satisfaisant. Il est agréable au toucher et même si je n’avais pas de grief contre l’ancien papier Monster/Big Book je reconnais que celui-ci est nettement mieux. J’irais même jusqu’à dire que je préfère ce papier au papier glacé, je pense que les couleurs du matériel un peu ancien ressortiraient mieux dessus.

Du côté de la couverture, par contre je maintiens ce que je disais au moment de l’acquisition de Transmetropolitan : elle est fragile. Le moindre petit éclat sur le bord de la couverture se soldera par un décollement de sa première couche (heureusement que je suis soigneux avec mes livres). Par contre je ne sais pas si c’est un phénomène lié à la nouvelle forme de ces albums, mes Monster n’ont pas ce souci mais je ne vais pas en saccager un pour vérifier.

Bon par contre la forme n’entraine pas pour le moment de changement sur le fond, à savoir le choix du contenu des albums, mais c’est un autre débat. On peut en tout cas espérer que ce renouveau de la gamme amène de nouveaux lecteurs et que cela incite Panini à l’utiliser pour autre chose que les events.

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

7 pensées sur “Retour sur les nouveaux Monster et Big Book

  1. Ils semblent avoir changer d’avis en adoptant le même papier pour tous les monsters/bigbooks sans distinction, ce qui ne semblait pas être le cas au départ. L’ancien papier bouffait les couleurs, rendant les planches un peu fades il faut bien le dire. Mais cet ancien papier aurait aussi été adapté au matériel ancien dont la colorisation est parfois trop vive.
    Après ce nouveau papier n’est pas sans défaut, il est un peu transparent par moment, et parfois on observe des pages déteignant sur d’autres, ce qui n’est pas génial. On est proche du papier des 100% cela dit. Le pelliculage des couvertures est fragile, je suis entièrement d’accord, preuve qu’il y a toujours des problèmes matériels sur les monsters (avant on avait des tranches déchiquetées lorsqu’elles étaient coupées).

    Un autre aspect négatif peut être l’épaisseur du papier, puisque les albums vont sembler plus fins désormais, et cela peut refroidir le lectorat d’investir 27 ou 29€ dans un album semblant fin. C’était un peu déjà le cas pour les Marvel Kids ou DC Junior, qui semblaient rachitiques, comparés à Walking Dead qui a l’inverse semble énorme pour la même pagination (dont le papier est très épais). On verra bien ce qu’il en est.

    Quand au fond, puisque les albums sont plus luxueux, je m’attends à beaucoup moins de prise de risque à l’avenir et à une migration de la plupart des séries régulières sous ce format pour mieux les rentabiliser. (+20% d’augmentation par exemple sur Losers, Panini n’ayant pas publié la série en 100% mais en bigbooks) Pour l’instant, je suis tenter de boycotter la plupart des parutions sous ce format. Les monsters tels qu’on les connaissait sont morts.

  2. Moi aussi, j’aurais préféré Losers en 100% plutôt qu’en Big Book (j’hésite encore à le prendre vu la qualité de la série et ayant déjà le Semic à la maison…).

    Ce qui me gène beaucoup dans cette collection, et je pense ne pas être le seul, c’est son prix : quasiment 30€, je trouve ça énorme !!! 25€ serait pour moi le prix psychologique à ne pas dépasser, comme à l’époque des Planet Hulk par exemple (que je n’avais pas acheter non plus cela dit…je sais je suis compliqué…).

    Décidemment, les comics sont une passion bien ruineuse 🙂

  3. A titre de comparaison pour Losers, DC réédite la série en VO sous forme de 2 gros albums (un de 12 comme Panini puis un de 20n°!), pour 20$ et 25$ seulement, ce qui permet d’avoir l’intégralité de la série pour environ 35€. L’intégralité de la série pour le prix du premier album vf, cherchez l’erreur.
    Je rejoins JN concernant le “seuil psychologique des 25€”.

  4. Ce qui me gène le plus dans les albums librairie de Panini sont les prix “non adaptbles” . Je m’explique : les albums de, disons, 28 €, qu’ils contiennent 8, 9 ou 12 épisodes . C’est surtout le cas des Marvel Deluxe ( New Avengers 2 et 3, Ultimates 2 … ) .

  5. Oui, c’est vrai que le prix forfaitaire qui ne tient pas compte du nombre d’épisodes, c’est complétement absurde de la part de Panini, aucun respect pour le lecteur, assimilé à une vache à lait.

  6. Concernant Losers je suis entièrement d’accord, d’autant que chez Panini ils savent très bien que les promos de cet été ont été particulièrement suivies.

    Pour le prix, là aussi je suis d’accord. A la limite les Monster à 27 euros, on peut se dire que ça ne fait “que” deux euros de plus par rapport à l’ancien prix des Monster. Mais cela n’excuse pas le “une gamme un prix”, dont on a pu voir toutes les dérives, et cela n’explique pas pourquoi les albums DC restent plus chers que les Marvel à pagination équivalente ou plus faible 🙁 (enfin si il y en a une et c’est JN qui la donne : lecteur = vache à lait)

    Concernant le papier Yannzed je suis à peu près sûr que le papier des Big Book Vertigo est différent, notamment au toucher. Mais bon je me trompe peut être.

    Surfer : Pour le hardcover, personnellement je n’en raffole pas (encore pire s’il y a une jaquette) mais je comprends que certains lecteurs préfèrent ce type de couverture. C’est dommage que Panini ne fasse pas comme pour les TPB : une version souple et une version dure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x