Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Strange 193 bis

Comme quand j'étais môme


En ce premier dimanche de mai, montons donc dans notre machine à remonter le temps pour notre voyage hebdomadaire.

Strange 193 bis a été édité en janvier 1986 par Lug et contient des récits signés Stan Lee, Robert Bernstein & Don Heck, Stan Lee, N Korok & Don Heck, Archie Goodwin & George Tuska et Stan Lee & Dick Ayers.

Strange 193 bis

Janvier 1986… les fêtes de fin d’année sont terminées, il est temps de commencer une nouvelle année ! 🙂 Voici un numéro que j’ai beaucoup apprécié car il m’a permis de faire plus ample connaissance avec la Dynamo pourpre à travers plusieurs incarnations du personnage. Je me souviens avoir été aussi particulièrement touché par l’épisode avec Eddie March, tout en étant intrigué par le coeur artificiel de Tony Stark car n’oublions pas qu’à mon époque préhistorique il était parfois difficile de raccrocher les wagons ! 😉 Un bon numéro une fois de plus, avec toujours plus de fiches du Marvel Universe ! 🙂

Iron Man contre la Dynamo Pourpre (Lee / Bernstein / Heck)

C’est dans cet épisode que Stan Lee et Robert Bernstein introduisent un nouvel ennemi en armure pour Iron Man : la Dynamo pourpre. Cet épisode est intéressant car il est vraiment le reflet de son époque : transpirant l’anti-communisme primaire à chaque planche, il montre non seulement les Soviétiques comme de parfaits abrutis mais il dépeint aussi le climat de paranoïa qui régnait à cette époque où tout un chacun était susceptible d’être soupçonné de trahison. L’épisode est en tout cas plaisant à lire, et c’est toujours amusant de retrouver la vieille armure dorée d’Iron Man.

Du côté du dessin, par contre c’est pas hyper génial, nous dirons que Don Heck n’était pas dans un bon jour.

Iron Man – Le retour de la Dynamo Pourpre (Lee / Korok / Heck)

Comme le titre l’indique, la Dynamo pourpre est de retour…mais Stan Lee va aller plus loin en introduisant celle qui deviendra un personnage important de l’univers Marvel au fil des ans : la Veuve noire, encore espionne Soviétique à cette époque et surtout brune. Un tout petit moins caricatural que le précédent (mais gratiné tout de même par endroits), l’épisode est très bon et son dénouement est touchant.

Du côté du dessin, Don Heck est nettement plus inspiré et livre des planches plus réussies.

L’invincible Iron Man – Le remplaçant (Goodwin / Tuska)

C’est sous la plume d’Archie Goodwin que nous faisons dans cet épisode la connaissance d’Eddie March. Son nom a moins marqué les esprits, pourtant il a joué un rôle important : il a été Iron Man le temps d’un épisode. Montrant un Tony Stark ne se sentant plus capable d’être Iron Man, cette histoire touchante raconte comment la passion d’Eddie March envers le Vengeur doré auquel il s’identifie va le mener à mettre sa vie en danger. L’épisode, qui introduit de même une nouvelle Dynamo pourpre, est passionnant et très émouvant avec un final angoissant.

Du côté du dessin, c’est un George Tuska en grande forme qui officie pour le plus grand plaisir de nos yeux.

Giant Man et la Guêpe – Sur la piste de l’Araignée (Lee / Ayers)

Histoire de finir sur un ton plus léger, voici une histoire mettant en scène Giant Man et la Guêpe. Cette dernière se voit offrir son fameux dard (qui est à l’époque un simple canon à air comprimé) et le duo va se retrouver confronté à Spiderman dans la plus pure tradition de la rencontre de héros (méprise, bagarre, réconciliation, combat contre l’ennemi commun), même si un parfum d’inimitié perdure à la fin de l’épisode. Une histoire amusante, qui permet de souffler après l’épisode d’Iron Man.

Du côté du dessin, signé Dick Ayers, c’est très daté mais plutôt réussi.

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x