Les comics et leur univers,
avec vous depuis 2006

Vous n'êtes pas connecté(e)
sur le site.

Se connecter

Vous n'avez pas de compte ? Inscrivez-vous, c'est rapide et gratuit !

Newsletter

Tipee
Soutenez-nous sur Tipeee !

Derniers films

Joker
Spider-Man Far from home
X-Men Dark Phoenix
Avengers Endgame
Shazam !
Captain Marvel

Catégories

Strange 237

Pour les fiches de lecture, je sépare en deux parties : un petit résumé de ce que je pense du magazine, sans aucune révélation. Pour l’article plus détaillé, donc susceptible de contenir des révélations sur l’épisode, il faudra cliquer sur le lien en bas de ce résumé.

Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes. Etant d’humeur nostalgique ces derniers temps, je vous propose une fiche de lecture sur le Strange 237. Le rapport avec la rentrée ? Ce Strange est paru la veille de la rentrée des classes en 1989, alors que j’allais entrer en première. Voyons donc ce qu’il y avait au menu de ce magazine…

La Division Alpha

Depuis le départ de John Byrne, la série a été au mieux poussive, au pire illisible. Bill Mantlo n’est pas un mauvais scénariste, mais il a eu une curieuse façon de développer les aventures des héros Canadiens. Dans l’épisode de ce mois-ci, la Division est piégée dans un vaisseau Box géant, et doit trouver le moyen de rendre sa raison à Madison Jeffries – le transmutateur de métal, petit ami de Heather Hudson et accessoirement pilote de Box. A cette époque on est dans une période où les histoires se lisent assez bien. Après une intrigue sur les manipulations gouvernementales occultes, cette histoire est pas mal. Le dessin de Jim Lee aide à digérer les longs discours des personnages.

L’Araignée

A l’époque, j’étais vraiment très content de lire les aventures de Spiderman car il y avait une équipe de choc aux manettes : David Michelinie et Todd Mc Farlane. Avec le recul, j’aime toujours les histoires mais j’ai plus de mal avec le graphisme de Mc Farlane. Ce numéro marque le début de la tournée de Peter pour promouvoir son livre de photos de Spiderman, et c’est franchement pas mal. Un peu à l’eau de rose par moments (le trait était un peu forcé sur le gentil petit couple Peter/MJ), mais très sympa à lire. Et en plus il y a Black Fox, un personnage toujours synonyme d’humour 😉

Iron Man

Attention, voici un de mes épisodes préférés d’Iron Man parmi tous ceux que j’ai pu lire (il est dans mon top 5). Le mois précédent, nous avions eu droit à un cliffhanger de folie : en pleine guerre des armures (Stark Wars, une des meilleures sagas du Vengeur doré), Iron Man se prend une méchante raclée en affrontant Firepower (un agent gouvernemental suréquippé) et à la fin de l’épisode on assiste à l’explosion de l’armure blanche et rouge, le dernier dessin montrant un casque pulvérisé rempli de sang. Je m’étais dit “Ca y’est, ils ont tué Tony Stark et on va revoir Rhodey en Iron Man” (oui j’étais jeune et naïf). Fort heureusement dès le début de cet épisode on voit qu’il n’en est rien : Stark était déjà bien rusé et a simulé sa mort (enfin celle d’Iron Man) et décide de se ranger du super héros biz. Finalement il mettra au point une nouvelle armure pour neutraliser Firepower et mettre un point final à la guerre des armures. Pourquoi est ce que j’adore cet épisode ? Déjà il est très bien écrit et très bien dessiné (j’adore cette armure), et en plus on a droit à une bataille spectaculaire entre Iron Man et Firepower. Cette bataille, c’est ce que j’appelle du grand Iron Man : ce dernier maitrise la situation, et à chaque attaque il a une solution bien pensée (“alors il fait ça dont j’active ça parce que comme ça j’ai cet effet…”). C’est quelque chose que j’ai toujours adoré dans Iron Man, et qui manquait cruellement pendant la période d’intérim de Rhodey (lui c’était plutôt “rah zut comment ferait Tony ?”). La période de conception de l’armure est aussi très bien faite, on ressent la pression que subit Stark pendant la mise au point de sa nouvelle arme. D’ailleurs des éléments de cette conception figurent dans le film. Bref, un très bon épisode qui m’a particulièrement marqué 🙂

Les Vengeurs

Bon, après le magistral épisode d’Iron Man, le soufflé retombe un peu. On est en plein dans l’arc qui relate l’attaque du manoir des Vengeurs par les Maitres du mal, c’est pas mal mais c’est un peu mou. Ce n’est pas la période des Vengeurs que je préfère, mais c’est largement au-dessus des premiers épisodes publiés dans Strange qui étaient un peu soporifiques. Le graphisme de John Buscema, bien relevé par l’encrage caractéristique de Tom Palmer, est plutôt bon, et le cliffhanger final est angoissant. Un épisode honnête, mais sans plus.

Pfouu, vingt ans déjà…j’ai comme un coup de vieux là 😉

mdata

Franck - Fondateur et rédacteur principal de Watchtower Comics. Tombé dans la marmite des comics quand il était petit, et n'a aucune intention d'en sortir. Lecteur éclectique : Marvel, DC, indé... Kryptonite : Les figurines de Baby Groot

Articles similaires

8 pensées sur “Strange 237

  1. ….et moi donc, à cette période j’avais déjà arrêté de lire des comics, à l’entrée au lycée je me suis dis qu’il était temps de grandir un peu, on voit le résultat 20 ans plus tard…

    Merci pour ce petit voyage dans le temps vraiment sympa 🙂

  2. En 1989, j’entrais en 2nde, dans un lycée parisien.
    Quelle changement après 4 ans de collège en face de chez mes parents.

  3. JN : pour ma part, ce sera environ 6 mois plus tard que j’arrête l’achat de comics (même si je continuais à relire les vieux). Finalement on finit toujours par reprendre 😉

    Stéphane : C’est sûr que c’est un sacré changement ! De mon côté, le lycée était en face de mon ancien collège 😀

  4. Pour ma part, je lisais peu les comics et de loin.
    Ca m’a pris vraiment que plus tard quand j’ai pu y consacrer un budget.

  5. Très bonne idée de revenir sur un bon vieux Strange. Cette revue est aussi ma petite madeleine de Proust.
    En parlant de Strange et en glorifiant les aventures Iron Man, tu as ravivé en moi le souvenir d’une autre fabuleuse aventure du personnage (Cf Strange 153-154). Il se trouvait alors catapulté au temps des chevaliers de la table ronde et formait, pour l’occasion, un duo avec le docteur Fatalis (Qui l’eu cru)! Une histoire magistralement orchestrée par le trio de choc de la série j’ai nommé : Micheline, Layton, Romita Jr.
    En suivant ton blog régulièrement je vois que tu n’es pas insensible à Iron Man et puisque tu parles de Top 5, j’aimerais connaître, si possible, tes 5 histoires préférées et leurs références. Merci.

  6. Merci, je suis content que mon coup de nostalgie vous ait plu à tous 🙂

    Alors mon top 5, sans ordre particulier :

    – Le voyage dans le temps avec Fatalis (les grands esprits se rencontrent)
    – Extremis
    – Le final de Stark Wars (celui dont je parle ici, pas l’épilogue de Windsor Smith)
    – La rencontre avec Centurion dans l’espace (avec la super armure spatiale)
    – L’ultime face à face Stark/Stane avec les débuts de l’armure rouge et blanche

    Ce sont vraiment mes 5 épisodes préférés (par contre je n’ai pas les références sous la main), mais bon il y en a aussi de très bons qui ne sont pas loin derrière (notamment le Diable en bouteille, le “traitement” de Hulk, l’évasion de Beth d’Allemagne de l’est…)

    Je suis en effet assez fan du personnage (et pourtant je n’ai pas sa figurine en plomb), qui fut un des premiers personnages Marvel dont j’ai suivi les aventures. Il faut dire aussi qu’en commençant en plein run de Michelinie/Romita Jr/Layton je ne pouvais être que conquis. J’aime moins par contre la période de Dennis O’Neil (dont l’interim de Rhodey), le crossover Trahison (Iron Man méchant !) m’a fait hurler de rage et j’ai été déçu par le traitement du personnage dans Civil War.

    D’ailleurs l’image de fond de mon PDA, c’est Iron Man dans sa jolie armure post Stark Wars 🙂

  7. Très bon choix pour ton Top 5, je vois que l’on a les mêmes goûts. Cependant, à la petite différence, je placerais quand même le Diable en bouteille dans le lot. Mais bon sélectionner 5 histoires sur plus de 40 ans d’aventures s’avère très difficile.
    Sinon je suis d’accord le seul à pouvoir porter l’armure de Iron Man c’est Tony , sinon ce n’est plus Iron Man !
    J’ai aussi beaucoup aimé Extrémis l’histoire est très bonne et surtout, les dessins sont sublimes magnifiés, excusez du peu, par une édition en Graphic Novel grand format.
    Pour les figurines Marvel, j’en possède 12, mes personnages préférés et Iron Man en fait partie.

  8. Stéphane : moi je trichais, on partageait les revues avec mon frère (mais comme il est gentil – et qu’il a pas de place chez lui – il m’a tout donné ;))

    Surfer : Merci 🙂 C’est vrai que faire un top 5 sur Iron Man c’est dur, c’est quand même un personnage aux aventures très riches, surtout depuis qu’il s’est affranchi de l’anti communisme de Stan Lee 🙂 Pour les figurines, je privilégie aussi mes persos préférés, mais je n’aime pas trop celle d’Iron Man. Par contre s’ils en font une plus belle avec une autre armure je la prends tout de suite 🙂

    Et puis bon ce qu’il y a de génial avec Stark/Iron Man, c’est qu’il trouve toujours une solution. Il se prend une dérouillée avec une armure ? La suivante sera 10 fois plus puissante. Un ennemi est coriace ? Il va trouver son point faible et le battre. C’est un héros qui se bat avec sa tête autant que ses muscles, et ça ça me botte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ca peut vous intéresser... x